logo canson
logo canson

Tutoriels et conseils artistiques

Restauration : Les notions de base

Twitter icon

Notez cet article

Même si elle n’a parfois qu’une valeur affective, une œuvre ancienne nécessite des soins périodiques pour conserver au maximum son intégrité. Une « médecine » toujours douce, qui repose d’abord sur la justesse du diagnostic !

 

Restauration : Une large palette de soins

1. Une large palette de soins

 

Que vous souhaitiez rendre son lustre passé à une œuvre ancienne… ou simplement réparer un accroc accidentel survenu à l’une de vos dernières créations, vous serez souvent amené à recourir à des techniques de restauration.

  • Tout ou presque est possible : remplacer des fils sur une toile, blanchir une gravure, supprimer un vernis… et même, à l’extrême, transférer une couche picturale sur un nouveau support. Un conseil : ne soyez pas trop invasif, intervenez au minimum ! Pour cela, utilisez des matériaux de restauration réversibles (effectuez vos repeints avec de l’aquarelle, par exemple).
  • N’hésitez jamais à recourir à l’expertise d’un professionnel : sans informations, restauration peut malheureusement rimer avec aggravation.

 

Mémo : Quand consulter un professionnel ?

  • Si l’œuvre a été rentoilée.
  • Quand une toile réagit à l’eau.
  • Lorsque la couche picturale adhère mal au support.
  • Pour valider votre diagnostic et votre plan de bataille.

 

Restauration : Une étude indispensable

2. Une étude indispensable

 

Tout travail de restauration débute par un examen attentif des caractéristiques de l’œuvre. Multipliez observations, photos et tests, afin d’éviter les mauvaises surprises.

 

  • Alternez trois types d’éclairages

- Lumière frontale : placez-vous face à l’œuvre, en lumière naturelle, et photographiez les couleurs, mais aussi les détails qui vous semblent importants.

- Lumière rasante : un éclairage oblique souligne les reliefs (« patte » du peintre, volumes suspects ou traces d’anciennes déchirures).

- Lumière transmise : une lampe placée derrière l’œuvre révèle les trous, même minuscules, mais aussi les fragilités d’une toile.

 

  • Identifiez les toiles réactives à l’eau !

Prélevez sur un bord un fil horizontal et un autre vertical et posez-les à plat dans un récipient. Versez un peu d’eau : s’ils réagissent, bougent, gonflent ou encore s’allongent, vous devrez renoncer à toute intervention nécessitant une humidification.

 

  • Anticipez les résultats

Avant toute opération impliquant l’utilisation d’un solvant ou même d’eau, testez la tenue des couleurs. Avant de dégraisser un vernis, vérifiez sa présence à l’aide d’une lampe à UV. N’entreprenez rien sans avoir préalablement validé votre mode opératoire

 

Zoom sur : le facing

Le facing, ou cartonnage, consiste à recouvrir la couche picturale d’un collage provisoire de papier. Il permet de transporter plus facilement une œuvre abîmée, et d’intervenir sur son recto sans la détériorer.

 

A lire aussi

Bien choisir son matériel pour restaurer des œuvres
Bien choisir son matériel pour restaurer des œuvres
Les instruments et produits utilisés par les restaurateurs sont à la fois simples et très spécifiques. Chacun faisant selon ses besoins, faites de même : composez votre propre assortiment !